Job description

VACANCY: Chef de projet Santè au Burundi

Lieu de Travail: Toutes les communes des provinces de Cibitoke, Kayanza et Ngozi. Siège de référence à Bujumbura.

Titre du travail: Chef de projet Santé «TWITEHO AMAGARA» au Burundi

Type de contract: Contrat de collaboration

Début de la mission:  Avril / mai 2019

Fourchette de salaire brut: 3500- 4200 Euro

Durée prevué: 12 mois avec possibilité de prolongation (y compris 3 mois de période probatoire)

Date limite de presentation de la demande:  20 mars 2019

Procédure de candidature: Les candidats doivent soumettre leur CV à l’adresse e-mail suivante: [email protected], en spécifiant dans le sujet “Chef du projet SANTE au Burundi” reference B2. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés. Ouvert jusqu’à comblé mais cherche à embaucher dès que possible.
We World GVC Onlus, récemment constituée à partir de la fusion de deux organisations non gouvernementales, est une organisation laïque et indépendante italienne œuvrant depuis 1971 dans la coopération internationale et l’aide humanitaire. Présente dans 29 pays avec 128 projets, We World GVC Onlus intervient dans les domaines suivants : droits de l’homme (égalité des sexes, prévention et lutte contre la violence à l’égard des enfants et des femmes, migration), aide humanitaire (prévention, secours d’urgence et réhabilitation), nourriture sécurité, accès à l’eau, santé et hygiène, éducation, éducation à la citoyenneté mondiale, enseignement de qualité et volontariat international.

We World GVC Onlus travaille principalement avec des filles, des garçons, des femmes et des jeunes, acteurs du changement dans chaque communauté pour un monde plus juste et plus inclusif. . Soutient les personnes surmontant les urgences et garantit une vie dans la dignité, dans le cadre de l’agenda 2030.

Joindre l’équipe We World – GVC, signifie faire partie du développement d’une organisation dynamique dans laquelle la contribution de chaque membre du personnel est valorisée, en travaillant ensemble à la réalisation collective de visions et d’objectifs communs.

En 2016, We World GVC Onlus a géré 84 projets répartis dans 24 pays. De l’Afrique à l’Amérique latine, de l’Asie au Moyen-Orient, en passant par l’Europe. Nous agissons avec la participation des citoyens, des organisations de la société civile, des gouvernements et des autorités locales afin de garantir l’accès à l’eau, à la nourriture, à la santé, à l’éducation et au travail pour des milliers de personnes.

Pendant les urgences humanitaires, nous travaillons à la reconstruction de ce qui a été détruit et à la relance des processus de croissance et de développement durable. Nos interventions visent à accroître la résilience de la population, en renforçant la capacité d’une communauté à trouver, au sein de son tissu, les compétences et les ressources nécessaires pour se développer de manière autonome.

Notre personnel est la clé pour atteindre des objectifs ambitieux. Avec près de 770 professionnels employés et 250 partenaires, We World GVC Onlus a atteint 1,4 million de personnes au cours des 12 derniers mois. Les programmes de l’organisation (26 millions en 2016) sont cofinancés par les plus importants donateurs d’aide humanitaire et d’aide au développement tels que l’UE (DEVCO, EACEA, ECHO, NEAR), les Nations Unies (OCHA, HCR, PNUD, UNICEF, PAM, FAO). et différents pays (AICS, JICA, ambassades de France et des Pays-Bas), ainsi que par des donateurs privés et des fondations.

Nos programmes s’appuient sur un personnel hautement spécialisé, capable de mettre en œuvre des méthodes et des pratiques adaptées afin de répondre aux différents besoins des bénéficiaires et aux exigences des donateurs. Les défis qui caractérisent les environnements dans lesquels nous travaillons sont abordés en créant des synergies innovantes qui s’appuient sur le travail d’équipe, les expériences multidisciplinaires et en associant une expertise internationale et locale.

Le respect des individus et la constance sont des caractéristiques essentielles et inaliénables s’ils opèrent dans des contextes exigeant de forts talents humains et professionnels.

GVC est présent au Burundi depuis 1995 dans différentes provinces du pays. Au cours de ces 21 ans de présence continue dans le pays et grâce au financement de différents bailleurs de fonds (ECHO, Coopération Italienne, USAID, UNICEF, FAO, WFP, Ambassade de Pays Bas, DUE, UNHCR) a réalisé des actions dans plusieurs domaines : santé, nutrition, sécurité alimentaire, protections, WASH. Au fil des années, les actions d’aide d’urgence ont évolué en s’adaptant aux changements de la situation dans le pays et aux exigences des bénéficiaires. Aujourd’hui, GVC met en œuvre des programmes de santé et nutrition dans 4 Province (Bujumbura, Bubanza, Cibitoke et Rumonge). GVC a mis en place différents projet pour contribuer à la restauration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle durable au Burundi en faveur des ménages les plus pauvres/vulnérables dans plusieurs provinces. Ses actions ont amélioré le statut nutritionnel des enfants de 6- 23 mois et les élèves de 70 écoles primaires à travers la diversification de l’alimentation, la promotion de l’ANJE et la consommation des aliments fortifiés. En mars 2018 GVC a démarré le Projet pour la réhabilitation nutritionnelle et la promotion du changement du comportement alimentaire et sanitaire dans les provinces de Bujumbura, Bubanza et Cibitoke. Il vise à réduire le niveau de la malnutrition infantile et à renforcer la conscience et la connaissance collective sur la problématique de la malnutrition au sein de la communauté.  Depuis 2017 GVC est le partenaire médicale d’UNHCR pour la prise que charge sanitaire des réfugiés Congolais et les demandeur d’asile.  Le GVC gère cinq centres de santé dans les camps réfugiés :

C’est pourquoi GVC dans ce projet TWITEHO AMAGARA a développé les synergies avec tous ces autres projets préalablement cités pour maximiser l’impact, se baser sur l’acquis et recommandations et/ou éviter la duplication des actions

Responsabilités

Développement de programmes (70%)

Le chef de projet sera responsable de:

  • Organiser et superviser les activités du projet en respectant les temps d’exécution prévus par le document de projet ;
  • S’assurer la mise en œuvre du projet, suivant les orientations stratégiques du Représentant Pays et du coordonnateur médicale le cas échéant
  • Coordination générale de la composante du GVC du projet SANTE – TWITEHO AMAGARA assurant ça mise en œuvre conformément à la convention de subvention et selon le calendrier prévu. Les actions à la charge du GVC sont :
  • Renforcement du système sanitaire au niveau communautaire et sensibilisation pour la prévention des épidémies
  • Renforcement des interventions nutritionnelles au niveau communautaire
  • Renforcement des services de chirurgie d’urgence en 8 hôpitaux des districts des 3 provinces objet de l’intervention
  • Renforcer du système de surveillance épidémiologique dans les 3 provinces d’intervention
  • Veiller à l’articulation transversale des actions de la base avec les projets des partenaires dans la zone ;
  • Superviser tous les aspects du projet, y compris la planification, l’organisation, les ressources financières, techniques et humaines, en veillant à ce que les résultats du projet soient atteints dans les temps prévus et dans le budget alloué du plan de travail annuel ;
  • Supervision de la direction technique sur la mise en œuvre du projet à tous les niveaux. S’assurer que les activités sont conformes aux normes adoptées, tout en répondant aux exigences locales et aux économies de coûts.
  • Faciliter la réalisation des résultats du projet, identifier, fournir et coordonner les contributions substantielles et techniques à l’élaboration et à la mise en œuvre des projets, assurer un suivi, une supervision et une coordination substantiels et évaluer les contributions des consultants et des experts techniques ;
  • Appui à la mobilisation de ressources de cofinancement pour soutenir les programmes et projets nationaux qui recommandent une approche stratégique et encouragent l’action du bureau de pays ;

Gestion de la qualité (20%)

  • Établir une collaboration stable avec l’entité provinciale (BDS) et du district (BDS) du Ministère de la Sante Publique et lutte contre le SIDA (MSPLS).
  • Maintenir et renforcer les relations solides entre les partenaires avec les bénéficiaires des projets et les autorités locales grâce au suivi continu, au soutien technique et à la représentation et à leur responsabilisation pour identifier et articuler leurs besoins et leurs priorités par un processus participatif.
  • Mise en place d’un plan de suivi et d’évaluation pour assurer la documentation des activités du projet et des rapports sur les performances selon les règles et les standards de GVC et des Donateurs.
  • S’assurer de la mise à jour des indicateurs du projet à travers l’utilisation des outils de suivi et évaluation ;

Gestion du personnel et de la sécurité (10%)

  • Supervision et évaluer les performances de l’équipe nationale directement contracté pour le projet Santé. Soutien au renforcement des capacités du personnel local à travers des formations en cours d’emploi.
  • Mise en œuvre des procédures de bureau et de gestion, sécurité et recrutement / supervision du personnel.
  • Être particulièrement vigilant quant à la connaissance et au respect par les prestataires et autres partenaires du règlement intérieur, notamment sur les aspects déontologiques et éthiques relatifs au respect et à la protection des bénéficiaires.

QUALIFICATION, EXPERIENCE ET PROFESSIONNALISME

Obligatoire

  • Education scientifique et technique
  • Capacité à travailler sous pression et à anticiper les questions qui à terme se poseront
  • Expérience spécifique dans la gestion des projets dans le secteur de la santé et nutrition au moins 5 ans
  • Capacité à travailler en groupe et à gérer le personnel national
  • Expérience du dialogue avec les institutions et participation aux réunions de coordination et de planification
  • Expérience dans la préparation et la gestion des offres
  • Flexibilité et capacité de solution face aux situations nécessitant de la patience, du tact et de la diplomatie
  • Être disponible pour des missions à l’intérieur du pays
  • Une approche flexible et adaptable à travailler dans un environnement changeant
  • Capacité à travailler avec de nombreux délais et des priorités
  • Capacité et expérience en représentation externe et en négociation
  • Maîtrise du français parlé et écrit
  • Connaissance des systèmes de conception et d’établissement de rapports des donateurs
  • Capacité à préparer des rapports clairs

Souhaitable

  • Masters en santé publique ou Nutrition ou un autre domaine pertinent

Tagged as:

Info su GVC Onlus

GVC is an Italian NGO founded in 1971 active in international development and humanitarian aid projects.

We work to return dignity to entire communities; we fight poverty and injustice so that the fundamental rights of every person can be recognised. In almost fifty years of activity, we have reached the remotest corners of the world, setting up thousands of sustainable development cooperation projects.

During a humanitarian emergency, GVC works to rebuild what has been destroyed and to rekindle growth and sustainable development processes. Our interventions aim to increase the population’s resilience, enhancing a community’s capacity to find, within its fabric, the skills and resources necessary to grow in a self-sufficient manner.

Our staff is the key to achieving ambitious goals. With nearly 770 professionals employed and 250 partners, over the past 12 months GVC has reached 1.4 million people. The organisation’s programmes are co-funded by the most important humanitarian and development aid donors such as EU (DEVCO, EACEA, ECHO, NEAR), United Nations (OCHA, UNHCR, UNDP, UNICEF, WFP, FAO) and individual countries (AICS, JICA, France and Dutch Embassies) as well as by private donors and foundations.

Our programmes rely on highly specialised staff, able to implement tailored methods and practices in order to meet the different needs of beneficiaries and donor requirements.

The challenges that characterise the environments we work in are tackled by creating innovative synergies that draw on teamwork, multi-disciplinary experiences and by pairing international and local expertise.

Respect for individuals and constancy are essential and inalienable characteristics if operating in contexts requiring strong human and professional talents.

Being part of the GVC team means taking part in the development of a dynamic organisation where the contribution of each staff member is promoted and valued, working together towards the collective achievement of our goals and vision.

------------------

GVC - Gruppo di Volontariato Civile, è un’organizzazione non governativa laica e indipendente, nata a Bologna nel 1971. È attiva nella cooperazione internazionale con strategie complesse d’intervento: dall’assistenza umanitaria a popolazioni colpite da conflitti e catastrofi naturali alla ricostruzione, dalla sanità alla sicurezza alimentare, dallo sviluppo rurale all’educazione, dalla tutela delle donne all’infanzia.

In oltre quarant’anni di attività GVC ha operato in ogni parte del mondo realizzando migliaia di progetti. Collabora inoltre con enti pubblici, associazioni culturali, cooperative, Ong italiane ed europee organizzando seminari, convegni, mostre e festival, laboratori nelle scuole e corsi di aggiornamento per insegnanti. Produce materiale didattico per l’educazione e realizza campagne di comunicazione su temi sensibili quali le differenze, i diritti umani, la condizione femminile, il commercio sostenibile, la biodiversità.

Desideriamo un mondo migliore, più equo e solidale di quello che vediamo ogni giorno. Cerchiamo di contribuire alla sua costruzione attraverso il rispetto e la promozione dei diritti delle comunità con le quali lavoriamo, in un’ottica di dignità, scambio e reciprocità.

Crediamo nella presa di coscienza, nella capacità di ognuno, di guardare il mondo con occhi nuovi per imparare che il rispetto delle persone e dell’ambiente, in un Nord e Sud fortemente legati, in fondo non è altro che rispetto di sé.

Lavoriamo con gli individui, le forze sociali, i governi e le amministrazioni locali, affinché sia possibile prendersi cura del presente e del futuro, costruendo una cultura di autonomia e di cooperazione che rafforzino l’indipendenza e la libertà delle comunità.